Voici un fait simple concernant la croissance de votre pécule : gagner de l’argent est facile. L’épargner, peut-être la partie, la plus délicate. C’est pourquoi il est important d’examiner comment vos placements hors REER sont imposés. À titre d’illustration, voici trois exemples de traitement fiscal général pour un particulier dont le revenu annuel est de 85 000 $ et qui gagne 1 000 $ de revenu de placement dans trois types d’investissements différents (Cet exemple utilise le taux d’imposition moyen de 29,2 % et le taux d’imposition marginal de 31,5 % de l’Ontario pour 2022. Source : https://ca.talent.com/fr/tax-calculator) :

Intérêts gagnés
Si vous avez gagné 1 000 $ en intérêts provenant d’une obligation ou d’un CPG, vous avez reçu le revenu le plus inefficace sur le plan fiscal. Au moment de la déclaration de revenus, la totalité de cette somme sera imposée à votre taux marginal d’imposition. L’impôt sur vos intérêts sera calculé comme suit :

  • 1 000 $ x 31,5 % taux marginal d’imposition = 315 $
  • Donc, 1 000 $ – 315 $ = 685 $ dans votre poche après l’impôt

Dividendes
Les revenus de dividendes bénéficient d’un traitement fiscal favorable. La raison en est qu’ils représentent les bénéfices de la société après impôt qui sont distribués aux actionnaires. Il existe deux calculs distincts pour déterminer l’impôt à payer sur les dividendes. (Source : https://turboimpot.intuit.ca/info/le-credit-dimpot-federal-pour-dividendes-au-canada-6449)

  • Si vous avez gagné 1 000 $ en dividendes de société, vous devez d’abord les multiplier par le taux de majoration de 38 % (qui est le même partout au Canada)
  • $1,000 x 1.38 = $1380
  • Ensuite, calculez le crédit d’impôt pour dividendes. Le taux actuel est de 15,0198 % pour les dividendes admissibles
    $1380 x .150198 = $207.27
  • Le crédit d’impôt pour dividendes de 207,27 $ réduirait votre taux d’imposition à 1 172,73 $ ; multiplié par votre taux d’imposition marginal, vous auriez 803,32 $ après l’impôt

Gains en capital
La plupart des gens connaissent la règle d’investissement qui consiste à acheter à bas prix et à vendre à prix élevé. L’objectif d’une vente à prix élevé est de réaliser un bénéfice, autrement dit un gain en capital. Par exemple, si vous achetez des actions et réalisez un profit de 1 000 $, votre gain en capital sera de 1 000 $. Dans le système canadien, vous ne devez payer de l’impôt que sur la moitié (50 %) du gain. (Source : https://turboimpot.intuit.ca/info/comment-reduire-la-deduction-pour-gains-en-capital-5851)

Ainsi, votre gain de 1 000 $ devient 500 $ aux fins de la déclaration de revenus :

  • 500 $ x le taux d’imposition marginal de 31,5 % = 157,05 $
  • Par conséquent, 1 000 $-157,05 $ vous laissent 842,95 $ après l’impôt
  • Cela représente 157,05 $ de plus que les revenus d’intérêts et 39,63 $ de plus que les revenus de dividendes