Avec la fin de l’été et l’arrivée de l’automne, l’école et l’éducation ont tendance à être au centre des préoccupations de nombreuses familles.  Avec l’augmentation du coût des études postsecondaires, de nombreuses familles se demandent comment et quand commencer à épargner. Il peut être difficile pour les étudiants de couvrir les dépenses postsecondaires avec leurs seuls revenus, qui sont généralement très limités. C’est là qu’un régime enregistré d’épargne-études (REEE) s’avère utile.

Un REEE est un excellent outil d’épargne que n’importe qui (parents, grands-parents ou amis) peut ouvrir pour aider à payer les études postsecondaires d’un enfant. La limite de dépôt à vie est de 50 000 $. L’enfant peut accéder aux fonds lorsqu’il s’est inscrit à un programme d’études postsecondaires admissible à temps plein. Sur le plan fiscal, les REEE sont à imposition différée et ne sont pas déductibles d’impôt. La croissance et la partie subvention des retraits sont considérées comme un revenu pour l’enfant. Toutefois, en tant qu’étudiant, il pourrait ne pas avoir à payer d’impôt puisqu’il se situerait dans une tranche de revenu faible ou nulle.

Le REEE fait maintenant partie du RRCID. Pour en savoir plus, cliquez ici pour accéder à la page du REEE sur notre site Web.